Droit D'Velo

29 septembre 2011

150 ans de réalité augmentée

 

Et si la bicyclette n’était telle que depuis 150 ans, depuis qu’un certain Pierre Michaux, à moins que ce ne soit son fils Ernest, inventa en 1861 la pédale qu’il appela pédivelle, faisant passer la draisienne du Baron… Drais du stade de machine à courir à celui de moyen autonome de déplacement. Remarquons que la pédale était située sur la roue avant. En deux ou trois décennies, le vélo était prêt, dans une configuration proche de celle que nous connaissons, à conquérir le monde (plus d’un milliard de vélos en circulation), à changer les pratiques de mobilité, comme on dit aujourd’hui, de toutes les couches sociales, à alimenter nos fantasmes de records quitte à passer de la posture de l’usager quotidien actif à celle de supporter passif, consommateur de mythes !

Plus fort que le martinet et le saumon, qui ne sauraient pourtant le rejoindre sur un chemin, selon l’article de Wikipedia, le vélo est plus efficace que n’importe quel organisme biologique, et trois fois plus que la marche, à effort physique égal. S’il ne s’agit pas de réalité augmentée, qu’est-ce donc ? Alors que l’on se prend à rêver à la mise au point d’exosquelette ou à la possibilité de modifier l’apparence des choses en lui intégrant des états virtuels, le vélo a projeté l’homme voici 150 ans dans un monde devenu moderne en multipliant ses capacités de découverte, en l’augmentant, en le grandissant. La symbiose de l’homme et du vélo n’a d’égale que celle de l’homme et du cheval, mais celui-ci reste une entité distincte dont on perçoit vite les limites et les contraintes. Le vélo est prolongement du corps, s’il a des limites, ce sont celles de l’humain qu’il a porté au plus loin. On ne saurait donc remercier suffisamment M Michaux pour nous avoir fait don de la pédale, une de ces grandes inventions d’apparence modeste qui ont changé nos vies.

Posté par mipier à 18:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Cyclo-tours à thèmes

Article de Pierre Kokoszynski

Vous êtes lassés de pédaler seul ou en famille ? Pour vous, les randonnées à vélo sont l'occasion de découvrir d'autres villages mais aussi d'autres visages. Vous pouvez dans ce cas être intéressés par les vélo-tours militants à thèmes.

Je ne parlerai que des vélo-tours à thèmes auxquels j'ai participé partiellement : la partie belge du 9 au 13 juillet 2011 de la deuxième édition du jungletour qui avait lieu du 2 au 13 juillet 2011 et la traversée de la Crau et de la Camargue du 24 au 28 juillet 2011 de la quatrième édition de l'altertour qui avait lieu du 2 juillet 2011 au 11 août 2011. Je n'évoquerai pas l'un de ces vélo-tours historiques qu'est la randonnée belge « Dynamobile » qui en est, en 2011, à sa dix-septième édition.

Points communs

    • Des étapes de 50 km environ théoriquement accessibles à tous les cyclistes réguliers ou du moins quotidiens de 17 à 77 ans.

    • Des repas biologiques de préférence

    • Un impact médiatique plus ou moins important sur les thèmes du tour : entre autres un encart sur l'altertour dans le mensuel n°391 « Silence » de Juin 2011 qui comporte également un dossier de 10 pages sur la « vélorution » coordonné par ...l'AdAV. Un reportage sur deux pages « Le jungle-tour roule pour les migrants » dans le quotidien « Libération » du 11/07/2011. Un reportage sonore de l'ensemble du jungle-tour sur l'audioblog « écho des jungles » réalisé par Yves.

    • Un hébergement plus ou moins folklorique, assez souvent précaire qui suppose au moins d'emporter un matelas gonflable et un duvet.

    • Une participation aux « frais de  séjour » qui défie toute concurrence par rapport aux organismes à but lucratif proposant des cyclorandonnées telles que « La bicyclette verte » : autour de 85 €/jour pour la bicyclette verte contre 24 €/jour pour la Dynamobile et de 16 € à 37 €/jour pour l'Altertour. Ces coûts particulièrement bas sont obtenus grâce à une forte implication des bénévoles. C'est, par exemple, une équipe d'une quinzaine de bénévoles accompagnée d'un salarié à mi-temps qui prépare, tout au long de l'année, l'alter-tour. Quand au jungle-tour, on peut se demander si les organisateurs n'assument pas eux-mêmes une partie du financement de la cyclorandonnée.

    • Un fort sentiment de groupe lié à une certaine homogénéité sociale, en particulier pour l'alter-tour : ce que l'on nomme habituellement les CSP supérieures dont une majorité d'enseignants et quelques anciens agriculteur(trice)s qui interpellent l'ensemble du groupe grâce à leur modération et leur bon sens paysan. Un côté un peu colonie de vacances, un peu mao avec une prééminence du groupe de 6h du matin à minuit, voire même deux heures du matin : pas question, dans ce type de randonnée, de s'arrêter seul pour faire des emplettes ou photographier un monument ou un paysage en dehors des rares moments de quartier libre. Et, bien sûr, l'inévitable « Cercle de Parole » gage de démocratie directe. Un taux de satisfaction record qui se traduit par 50% de réinscription pour l'alter-tour avec l'apparition d'une « caste de métabarons » de l'alter-tour.

    • Une forte implication des groupes militants locaux, ce qui en fait toute la richesse.

altertour_alpilles     jungletour2011_cyclobxl

Jungle-tour

Vous aimez l'imprévu, l'imprévisible du moins pour le parcours à vélo contrastant avec la rigueur et la richesse dans les groupes d'aide aux migrants. Vous avez une prédilection pour les groupes hétéroclites réunissant de vieux militants, des « no-border » mais aussi un pasteur américain et des jeunes souvent en situation de précarité et en quête d'idéal, la plupart des membres ayant participé à des actions de soutien aux migrants à Calais ou ailleurs. Vous aimez la diversité nationale avec des anglais, des belges et des américains. Vous êtes plutôt « sciences-po » avec un intérêt pour les politiques migratoires ou, plutôt antimigratoires nationales. Alors le jungle-tour soutenu par une vingtaine d'associations et des militants d'Amnesty International Belgique devrait vous intéresser.

Alter-tour

Vous avez le droit de préférer une organisation plus rôdée au cours de ses 4 années d'existence. Si vous ne souhaitez pas emporter votre vélo, étant donné le parcours d'obstacles du transport du vélo avec la SNCF, l'alter-tour peut vous prêter gratuitement un deux-roues pour effectuer les étapes. Vous aimez les groupes antimilitaristes mais qui ont une organisation quasi-militaire : casque obligatoire, tee-shirt de l'alter-tour qui était initialement vert mais dont la couleur a, depuis évolué et qui, bien-sûr, a été personnalisé par de nombreuses femmes du groupe (féminité oblige), oriflammes conçus par une participante qui évoque une troupe de samouraïs au service des alternatives. Bref, une bande de cinquante petits hommes verts qui ne passe pas inaperçue sur les routes. Si le coup de barre vous guette, vous avez la possibilité de ne pas effectuer une étape ou une partie d'étape grâce à la voiture-balai. Vous souhaitez mettre ou développer vos compétences au service du groupe (chants, cuisine, réveil en douceur, préparation du petit-déjeuner, tâches domestiques diverses, rédaction du compte-rendu du jour), l'alter-tour vous y invite à l'aide d'un planning proposé pour le lendemain à la fin de chaque journée. Et, pour les nordistes, la découverte d'un sud non seulement exotique dans ses paysages mais aussi militant.

Pierre KOKOSZYNSKI

Pour en savoir plus

site de l'alter-tour : http://www.altertour.net/

Blog du jungle-tour : http://jungletour.over-blog.com/

 

 

Posté par mipier à 18:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mai 2011

Faites marquer vos vélos !

A voir un reportage sur le vol des vélos :

http://www.wat.tv/video/strasbourg-pionniere-dans-30hnh_2i6xp_.html

Et sur le marquage es vélos :

http://vodpod.com/watch/4408716-bicycode-un-outil-de-plus-pour-retrouver-un-vlo-vol

 

Tous les 2è mercredi du mois, marquage antivol FUBicy
au centre social du Faubourg d’Esquerchin, rue Maryse Bastié de 15h à 17h.
Tarif : 2€ par vélo, marquage gratuit pour les adhérents

 

Et lors de la fête du vélo le samedi 28 mai de 9 h à 12 h rue de la cuve d'or à Douai face à la bourse aux vélos de l'Association des Familles

Posté par mipier à 14:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 décembre 2010

Vélo à Copenhague : l'autoroute

Vu sur MarcelGreen: http://www.marcelgreen.com/lire/transport/sur-l-autoroute-a-velo,1560?utm_source=Newsletter&utm_medium=Newsletter&utm_campaign=Newsletter&orig=newsletter_actu_5&nimT=47644fa9983faa1b138dfad7dad9ca4c-aycmc1c3dd

Transport - Publié le Jeudi 09 Décembre 2010

Sur l'autoroute, à vélo

velo_0rm

Pendant qu’en France, des automobilistes pris sous la neige se transforment en “naufragés de la route”, à Copenhague, une autoroute à vélos devrait voir le jour.

La capitale danoise est considérée comme une des deux capitales cyclistes de l'Europe, avec Amsterdam. Autant pour Amsterdam cela s'explique assez facilement (les canaux, les ponts, les quais empêchent une circulation automobile massive), autant pour Copenhague, on a plus de mal à l’expliquer.

La température tropicale ? Non. Une folle passion pour le Tour de France ? Non plus. La presque légendaire éducation écologique d'Europe du Nord ? Pas seulement. La principale raison de cette invasion de vélos à Copenhague tient dans la loi fiscale du pays : la taxe d'immatriculation y est de 180%, de loin la plus haute d'Europe. Ce qui entraîne presque un triplement du prix du véhicule hors taxe à l'achat. Pour un véhicule HT d'une valeur de 10 000€, l'acheteur Danois doit ainsi payer 10 000 + 180%, soit 28 000€… La tentation du vélo est donc grande.

Et puis la municipalité s'est lancée comme objectif pour 2015 que 50% de ses habitants et de ceux de sa proche banlieue prennent le vélo pour aller au travail ou à l'école, contre 36% aujourd'hui. Alors pour favoriser tout ça et éviter aux cyclistes d'êtres piégés par le trafic automobile inhérent à toute capitale, la solution "autoroute à vélos" sort du chapeau copenhaguois. Des pistes cyclables plus larges, aménagées comme de vraies autoroutes, avec des stations service où il sera possible de changer un câble de frein ou de regonfler un pneu, des feux de signalisation synchronisés avec ceux de la circulation automobile, et une amplitude de service s'étendant jusqu'à 14 kilomètres hors des limites de la ville. Tout un programme.

La ville qui a déjà dépensé plus de 30 millions d'euros depuis 2006 pour ses infrastructures cyclables prévoit d'en dépenser encore 10 de plus en 2011 pour une ouverture de son autoroute cycliste dans le courant de l'année. Quand on se donne les moyens...

Posté par Jac357 à 13:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 novembre 2010

AG de Droit d'Vélo

L'Assemblée Générale de Droit d'Vélo aura lieu

le Samedi 4 Décembre 2010 à 15 h

au Centre social Eliane Andris.

Elle sera suivie d'un repas où chacun apportera un plat

Convocation à télécharger convocation_AG_d_cembre_10

Posté par mipier à 10:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Topo guides de la CAD

La Communauté d'Agglomération du Douaisi met en ligne quelques topo guides pour randonner. Droit d'Vélo vous a déjà emmenés sur certains de ces parcours. Voir la page berges de la Scarpe sur ce blog (allez en bas de page)

Vous pouvez télécharger ces topos guides ici

Au_fil_de_la_Scarpe  3_cavaliers 

Boucle_du_Vivier  trous_et_bosses

Posté par mipier à 10:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

modifications du code de la route

Au JO du 16 novembre, on trouve :

Aux intersections, l'autorité investie du pouvoir de police peut décider de :

1° Mettre en place sur les voies équipées de feux de signalisation une signalisation distincte destinée à une ou plusieurs catégories de véhicules ou indiquant une ou plusieurs directions ou remplissant ces deux fonctions de manière concomitante ;

2° Mettre en place sur les voies équipées de feux de signalisation communs à toutes les catégories d'usagers deux lignes d'arrêt distinctes, l'une pour les cycles et cyclomoteurs, l'autre pour les autres catégories de véhicules ;

3° Réserver une voie que les conducteurs de cycles et de cyclomoteurs sont tenus d'emprunter pour contourner l'intersection par la droite.

Interprétation :

Les vélos peuvent tourner à droite sans s'arrêter au feu rouge. A condition toutefois que les carrefours soient autorisés par les maires et identifiés par une nouvelle signalisation. Les panneaux devraient être prêts en début d'année prochaine.

Posté par mipier à 10:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]