Vu sur MarcelGreen: http://www.marcelgreen.com/lire/transport/sur-l-autoroute-a-velo,1560?utm_source=Newsletter&utm_medium=Newsletter&utm_campaign=Newsletter&orig=newsletter_actu_5&nimT=47644fa9983faa1b138dfad7dad9ca4c-aycmc1c3dd

Transport - Publié le Jeudi 09 Décembre 2010

Sur l'autoroute, à vélo

velo_0rm

Pendant qu’en France, des automobilistes pris sous la neige se transforment en “naufragés de la route”, à Copenhague, une autoroute à vélos devrait voir le jour.

La capitale danoise est considérée comme une des deux capitales cyclistes de l'Europe, avec Amsterdam. Autant pour Amsterdam cela s'explique assez facilement (les canaux, les ponts, les quais empêchent une circulation automobile massive), autant pour Copenhague, on a plus de mal à l’expliquer.

La température tropicale ? Non. Une folle passion pour le Tour de France ? Non plus. La presque légendaire éducation écologique d'Europe du Nord ? Pas seulement. La principale raison de cette invasion de vélos à Copenhague tient dans la loi fiscale du pays : la taxe d'immatriculation y est de 180%, de loin la plus haute d'Europe. Ce qui entraîne presque un triplement du prix du véhicule hors taxe à l'achat. Pour un véhicule HT d'une valeur de 10 000€, l'acheteur Danois doit ainsi payer 10 000 + 180%, soit 28 000€… La tentation du vélo est donc grande.

Et puis la municipalité s'est lancée comme objectif pour 2015 que 50% de ses habitants et de ceux de sa proche banlieue prennent le vélo pour aller au travail ou à l'école, contre 36% aujourd'hui. Alors pour favoriser tout ça et éviter aux cyclistes d'êtres piégés par le trafic automobile inhérent à toute capitale, la solution "autoroute à vélos" sort du chapeau copenhaguois. Des pistes cyclables plus larges, aménagées comme de vraies autoroutes, avec des stations service où il sera possible de changer un câble de frein ou de regonfler un pneu, des feux de signalisation synchronisés avec ceux de la circulation automobile, et une amplitude de service s'étendant jusqu'à 14 kilomètres hors des limites de la ville. Tout un programme.

La ville qui a déjà dépensé plus de 30 millions d'euros depuis 2006 pour ses infrastructures cyclables prévoit d'en dépenser encore 10 de plus en 2011 pour une ouverture de son autoroute cycliste dans le courant de l'année. Quand on se donne les moyens...